"Nouveau millénaire, Défis libertaires"
Licence
"GNU / FDL"
attribution
pas de modification
pas d'usage commercial
Copyleft 2001 /2014

Moteur de recherche
interne avec Google
Quand l'Afrique viendra nous civiliser
entretien avec Serge latouche

Origine : JUNIOR NIKE DUNK LOW PREMIUM Ueno panda blanc baskets noires 747072 101 oMl4HS


Paru dans Charlie hebdo-mercredi 21 juin 2000

"L'économie africaine n'est pas fondée sur une logique marchande mais sur le lien social"

Serge Latouche est professeur d'économie. Spécialiste de l'Afrique, il tente de comprendre comment un continent qui aurait dû être détruit par la guerre économique mondiale parvient malgré tout à s'en sortir. Dans son dernier livre1, il raconte une Afrique sans coups d'état, sans guerre civile, où les gens réinventent en permanence l'économie sociale. Une Afrique qui pourrait nous apprendre à nous en sortir, nous aussi, quand le marché nous aura explosé au nez.

Charlie Hebdo: Les Africains seraient-ils plus heureux qu'on ne le croit?

Serge Latouche: Si l'on se fie aux rapports de la Banque mondiale, c'est fluctuant : une année l'Afrique est au fond de la misère, l'année suivante ça décolle, après ça retombe dans la misère... C'est normal, la Banque mondiale essaye d'avoir une vision vaguement optimiste, ne serait-ce que pour montrer que ses plans d'ajustement structurels donnent des résultats. Mais, de temps en temps, il lui faut quand même se réajuster sur la réalité. Et la réalité est catastrophique, puisque les indices économiques de l'Afrique sont dérisoires. Aujourd'hui, elle représente un peu plus de 1% du PNB mondial, Afrique du Sud comprise. Autrement dit, rien. Alors, comment peut-on vivre avec rien ? C'est un paradoxe, pour un économiste.

Donc, il y a un truc ?

Oui. l'Afrique vit hors économie, essentiellement par la débrouille. Et cette débrouille fonctionne en grande partie sur une logique non marchande, du don, de la réciprocité. J'ai tenté, sur une banlieue de Dakar, de mesurer les résultats de ce système en faisant une évaluation économique « à l'occidentale » : ça multiplie le niveau de vie de trois à cinq fois. Comme on part de très bas, ce n'est pas la prospérité, mais ça explique pourquoi on voit des gens qui font la fête, des enfants souriants. Et qui ne sont pas tous faméliques...

Mais les famines, les guerres civiles, c'est une réalité.

C'est vrai, mais l'Afrique n'en a pas le monopole. Si l'on veut faire des statistiques macabres, compte tenu de la taille du continent, le nombre de massacres n'y est pas tellement supérieur à la moyenne mondiale. Ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, c'est l'image qui est donnée de l'Afrique. Elle n'est vue que comme le lieu de la corruption, des guerres civiles, des génocides, des coups d'État militaires. Les rapports de la Banque mondiale épinglent toujours la corruption des chefs d'État africains. Mais la corruption, c'est la chose au monde la mieux partagée. On voit l'Afrique à travers une grille de lecture fortement ethnocentrique. D'ailleurs, si, au lieu de lire les économistes, on lit les anthropologues, on a une vision totalement différente.

« La famille,c'est en moyenne trois cent personnes »

Existe-t-il un " système économique " africain ?

Il y a une société africaine, dans laquelle il y a ce que nous, nous considérons comme de l'économie. Et, bien évidemment, elle est atypique, puisque la production de biens et de services est totalement insérée dans la vie sociale. Les gens ne font pas la séparation entre ce qui serait social et ce qui serait économique. Dans les banlieues africaines, où les activités salariées sont quasiment inexistantes, les gens se livrent à toutes sortes de trafics, d'échanges, de cadeaux, de contre-dons. On trouve des individus qui ont une façade officielle, qui s'intitulent par exemple menuisier-parce qu'ils ont eu une formation plus ou moins professionnelle en la matière mais qui feront tout autre chose que de la menuiserie. D'où certains malentendus lorsque des experts bien intentionnés viennent leur dire que, pour développer leur production, améliorer leur chiffre d'affaires, ils doivent rationaliser leur activité... Évidemment, ça ne marche pas, puisqu'en fait ces menuisiers n'en sont pas vraiment. Et c'est un peu la même chose pour tout.

Notre logique économique est donc à côté de la plaque?

Complètement. On a implanté en Afrique des entreprises modernes : la plupart ont fait faillite, faute de clients. Comme Bata, à Dakar, par exemple. Ça ne veut pas dire que les Sénégalais ne portent pas de chaussures, mais il y a des centaines de petits artisans qui, avec des pneus de récupération, font des chaussures faut à fait fonctionnelles à des prix défiant toute concurrence. De la même façon, les transports publics, quand ils fonctionnaient, fonctionnaient à perte. Alors, bien évidemment, la Banque mondiale a dit : "ce n'est pas rentable, il faut les privatiser". Et comme ça n'intéresse personne d'acheter une ligne de bus, il n'y a plus de transports publics. Mais il y a des camions bringuebalants, peinturlurés, dans lesquels, pour quelques centimes, on peut faire 10 ou 15 km. La logique économique occidentale a échoué, mais les besoins fondamentaux de la population sont assurés par l'économie de la débrouille. Et cette économie peut fonctionner là où la nôtre ne fonctionne pas, précisément parce qu'elle repose sur des réseaux sociaux Ça se passe en quelque sorte en famille, dans une société où la famille, c'est en moyenne trois cents personnes.

Mais les Africains n'ont-ils pas envie d'avoir des grosses bagnoles, des magnétoscopes, des portables ?

Bien sûr que si, ils en ont envie. On est malgré tout dans le village mondial, avec des images qui circulent, la publicité, et les désirs qui vont avec. Et même si l'Afrique ne peut plus matériellement représenter un marché important pour le reste du monde, il n'empêche que les multinationales ne dédaignent pas ce marché, si minime soit-il. C'est ainsi que depuis quelques années, alors qu'on a pris des mesures draconiennes, en particulier aux États-Unis, contre les trusts de fabricants de cigarettes, ces mêmes trusts ont multilié par 10 leurs ventes en Afrique . Et évidemment, aucune loi pour défendre le consommateur. Les sollicitations pour les produits pour lesquels on peut encore trouver un marché - cigarettes, alcool et, pour une petite clientèle, les voitures, les télés - sont énormes. Mais les gens qui n'en ont pas n'en souffrent pas. En tout cas, ils en souffrent beaucoup moins, me semble-t-il, que dans d'autres régions du monde.

" L'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature"

Dans nos banlieues, par exemple ?

Oui. Ou dans les banlieues des villes latino-américaines, où la solitude est beaucoup plus forte, où la perte du sens de la collectivité est plus grande et où, par conséquent, la nécessité de produits de consommation se fait bien plus sentir. En Afrique, on n'est jamais seul. Chaque fois que je vais dans une maison africaine, je vois toujours vingt ou trente personnes agglutinées devant un poste de télé. Et même si chaque Africain avait son téléviseur, ce qui est peu pensable, ils continueraient à se mettre à vingt ou trente autour. Parce que, regarder la télé, ce n'est pas le rapport d'un individu face à une image, c'est un cérémonial collectif. De la même façon, si chaque Africain avait son automobile, on s'entasserait quand même à sept ou huit dedans.

Est-ce qu'on peut dire quand même que l'Afrique est occidentalisée ?

Oui, largement, tout en restant très africaine. Aujourd'hui, l'occidentalisation s'appelle mondialisation. Au siècle dernier, on ouvrait le marché avec des canonnières, aujourd'hui, plus besoin de canons, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale se chargent d'ouvrir au forceps les économies réticentes. En fait, l'occidentalisation de l'Afrique, ça veut dire d'abord la plonger dans la guerre économique mondiale. Et elle n'est pas armée pour se défendre. Une des récentes décisions de l'Union européenne, comme vous le savez, a été de décréter que le chocolat est un produit dans lequel il n'y a pas de graisse de cacao. Ce qui a pour effet de plonger l'économie de la Côte d'Ivoire, ou du Ghana, dans une situation encore plus dramatique. La conséquence, c'est que certains planteurs ont décidé d'arracher leur cacao et de planter du haschich. Il y a un bel avenir pour l'Afrique dans l'économie mondiale, mais dans l'économie occulte et criminelle. D'ailleurs, certains pays, comme la Somalie, se sont déjà lancés dans cette voie, avec l'industrie de l'enlèvement, la réception de produits à haute toxicité, la drogue, etc.

Imaginons que notre système économique s'effondre. Le " modèle " africain peut-il apporter une solution ?

Oui. D'abord aux Africains, puisqu'il a fait ses preuves sur place. Il a démontré que l'Afrique était capable de survivre, même en étant économiquement détruite et inexistante. Cette expérience peut servir à d'autres sociétés qui seraient dans une situation dramatique comparable. Les sociétés africaines, malgré toutes les destructions qu'elles subissent, ont toujours tendance à se reconstituer sur le primat du social, en partant du principe quel'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature, à laquelle il doit arracher ses marchandises, mais que la production de nourriture, de biens, est d'abord un problème collectif. Et non le problème d'un Robinson Crusoé abandonné tout seul sur une île,comme le prêche le capitalisme. Ça ne veut pas dire que si, demain, notre système s'effondre, nous soyons capables d'appliquer la solution africaine. Car, pour le coup c'est nous qui sommes beaucoup moins armés: il nous faudrait réinventer, retrouver le lien social et, au sein de ce lien social, produire les biens et les services dont nous aurions besoin. Peut-être serions-nous obligés de faire appel à des experts africains. Ça changerait...

"Il y a une leçon à tirer de l'Afrique"

En gros, c'est : le jour où les Africains viendront nous civiliser...

En quelque sorte. J'imagine tout à fait des éleveurs massaï venant nous expliquer que la beauté des bêtes, c'est beaucoup plus important que d'en faire des usines à lait. L'Afrique, dans la logique de la globalisation, aurait dû être rayée de la carte. Malgré tout, elle survit. A partir de là, il y a une leçon à tirer. Cela ne veut pas dire que c'est un modèle de vie ou de société, il n'y a pas que des choses formidables dans la culture africaine, et la soif de pouvoir existe chez tous les humains. Simplement, dans une situation de crise, il y a peut-être, de la part de ceux que nous avons situés au plus bas dans l'échelle du mépris, quelque chose à entendre.

Propos recueillis par Gérard Biard


1- L'Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel).


Hunter Mules Noir Noir rybn4

SKU-35714-moc89232
Hunter - Mules - Noir - Noir rybn4
Hunter - Mules - Noir - Noir
Télécharger L'application

Qui sommes-nous?

Une application qui permet de mettre en relation docteurs et patients rapidement.

Foire aux Questions

Nos Docteurs

Honoraires

Mentions Légales

Consultez nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.

En Savoir Plus

Nous vous invitons à consulter les pages suivantes afin d'en savoir davantage sur Urgence Docteurs.

Presse

Trouver une pharmacie

Nous Contacter

Nous sommes joignables par e-mail.

FACEBOOK Reebok CL LTHR Crepe Sail Away BD3017 Couleur Beige Pointure 390 xlVUwEvySf
Twitter Instagram
© URGENCE DOCTEURS 2017. Tous droits réservés.

Hunter Mules Noir Noir rybn4

SKU-35714-moc89232
Hunter - Mules - Noir - Noir rybn4
Hunter - Mules - Noir - Noir
Inscrivez-vous
ou
Vous avez déjà un compte ? Identifiez-vous
Identifiez-vous
ou
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous
Mot de passe oublié ? Vous allez recevoir un email pour réinitialiser votre mot de passe.
Une erreur? Revenez en arrière pour vous connecter
Mot de passe oublié ? Il semble qu'il y ait un souci : nous allons vous aider !
Une erreur? Revenez en arrière pour vous connecter
Merci de nous avoir contacté !
Votre email est bien enregistré : confirmez votre compte en saisissant votre mot de passe.
Merci de nous avoir contacté !
Validez votre compte pour enregistrer votre profil et le personnaliser.

Prénom nécessaire.

Le prénom contient des caractères invalides.

Email nécessaire.

Email invalide.

Votre email est déjà enregistré.

Mot de passe nécessaire.

Le mot de passe doit comporter au moins 6 caractères.

Mot de passe non reconnu.

Une erreur est survenie pendant l'enregistrement.

Mot de passe oublié ?

Je comprends et accepte la Politique Vie Privée et Kamik Rocket Cold Weather Boot Toddler/Little Kid/Big KidDeep Purple3 M US Little Kid u3ROPapFi3

Merci de nous avoir contacté !
Votre email est bien enregistré : confirmez votre compte en saisissant votre mot de passe.

Email nécessaire.

Email invalide.

Mot de passe nécessaire.

Le mot de passe doit comporter au moins 6 caractères.

Votre email et mot de passe sont inconnus. Veuillez ré-essayer.

Une erreur est survenue au moment de votre connexion.

Je comprends et accepte la Politique Vie Privée

Donnez du goût à vos plats !
Non merci

Dans cette composante temporelle, la musique peut se déployer selon trois dimensions fondamentales:

Selon les genres musicaux , l'une ou l'autre de ces trois dimensions pourra prédominer:

Grâce au développement des recherches de l' acoustique musicale et de la Geox Jaysen Baskets Basses Femme Rose 7bPqDUiA
, le son musical se définit à partir de ses composantes Gabor Ballerines PORA Gabor solde UbxxFJhh6q
et des paramètres psychoacoustiques qui entrent en jeu dans sa perception. D'objet sonore, matériau brut que le musicien doit travailler, ce matériau devient objet musical; la musique permet de passer à une dimension artistique qui métamorphose le «donné à entendre». Le silence n'est plus «absence de son». Même le fameux 4′33″ de Chaussures The North Face violettes femme 8B0l5
, est un «donné à entendre». Mais ce «donné à entendre» englobe désormais un matériau de plus en plus large. Depuis le début du XX e siècle, cet élargissement s’opère vers l’intégration des qualités intrinsèques de notre environnement sonore (concerts bruitistes, introduction des sirènes chez Varèse , catalogues d’oiseaux de Messiaen , etc. ). Comment distinguer alors bruit et signal, comment distinguer ordre et désordre, création musicale et nuisance sonore? Le bruit , c’est uniquement ce qu’on ne veut pas transmettre et qui s’insinue malgré nous dans le message; en lui-même il n’a aucune différence de structure avec un signal utile. On ne peut plus distinguer comme auparavant le son purement musical et le bruit. Avec l’élaboration d’une formalisation par nature des fonctions du bruit, les sons inharmoniques (apériodiques) qui liés à la vie courante participent désormais, dans l’intégration du sonore, à la construction musicale. Tous les éléments de notre environnement sonore contiennent une certaine part de bruit, qui a vocation de devenir fonction structurante par destination.

L’ensemble de ces bouleversements conceptuels accompagne les découvertes scientifiques et techniques qui permirent de développer des factures instrumentales nouvelles (notamment avec l'électronique ). L’instrument de musique primitif se voulait représentation des sons naturels (le vent dans les arbres se retrouvant dans le son de la flûte, le chant des oiseaux dans celui de l’homme…). À cette condition, il était le seul capable de traduire le musical (d’opérer une distinction entre sons harmoniques et bruits). L’extension des techniques aidant, la notion même d’instrument s’est trouvée redéfinie… . La machine et l’instrument se sont rejoints. Ce que les hommes acceptent de reconnaître comme musical correspond désormais à une appropriation d’un matériau sonore étendu, à une intégration de phénomènes jusqu’alors considérés comme bruits.

Aller à la navigation principale Chaussures Crocs vert lime garçon gUmiy
Menu principal
Besoin d'aide ?
En poursuivant votre navigation vous acceptez que des soient utilisés afin d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus
Page d'accueil > OMEamp;QIUMEI En Été Les Chaussures De Plage Beach Girl Et Une Base Plate Sandales De Plage Les Élèves Portent Des Sandales 36 Jaune Z2h1ine
> Transport > Transports individuels
Avec frais
Résident

Dernière modification le25.06.2018

Tous les véhicules automoteurs, remorques et semi-remorques soumis à l’immatriculation et en circulation au Luxembourg doivent passer un contrôle technique périodique.

Ce contrôle est effectué selon une périodicité précise, par l’un des organismes de contrôle technique agréés au Luxembourg : la Société nationale de contrôle technique (SNCT) ou la société DEKRA .

Personnes concernées

Est concernée toute personne résidant au Grand-Duché qui est propriétaire ou détentrice d'un véhicule immatriculé et en circulation au Luxembourg et dont le certificat de contrôle technique est venu ou arrive bientôt à échéance.

personne résidant au Grand-Duché véhicule immatriculé et en circulation au Luxembourg
A noter qu'il est possible de présenter un véhicule au contrôle périodique 8 semaines avant l’expiration du certificat. La validité du nouveau certificat continue d’être calculée à partir du jour d’échéance du certificat ayant cours.

Ne sont pas soumis au contrôle technique périodique :

pas soumis au contrôle technique périodique

Les véhicules soumis à l'immatriculation au Luxembourg sans être soumis au contrôle technique ne peuvent être mis en circulation que sous le couvert d'une vignette de conformité en cours de validité .

sans être soumis au contrôle technique vignette de conformité en cours de validité

Le contrôle technique doit être effectué:

modifications des caractéristiques techniques exemple réparation importante réparation ou une transformation du châssis convocation spéciale défectuosité technique contrôles périodiques

Les échéances pour le contrôle technique des voitures automobiles (y compris les voitures auto-écoles et les motor-homes (masse maximale autorisée ne dépassant pas 3.500kg)), des motos et des remorques (masse maximale autorisée comprise entre 750 kg et 3.500 kg) sont :

Télécharger L'application

Qui sommes-nous?

Une application qui permet de mettre en relation docteurs et patients rapidement.

Foire aux Questions

Nos Docteurs

Honoraires

Mentions Légales

Consultez nos conditions générales d'utilisation et notre politique de confidentialité.

En Savoir Plus

Nous vous invitons à consulter les pages suivantes afin d'en savoir davantage sur Urgence Docteurs.

Presse

Trouver une pharmacie

Nous Contacter

Nous sommes joignables par e-mail.

FACEBOOK Linkedin Twitter Instagram
© URGENCE DOCTEURS 2017. Tous droits réservés.